vendredi 21 juillet 2017

Historique

NERVIEUX (Nervieu, Nerviacus), doit sans doute son nom à celui du premier empereur (après les douze premiers Césars), qui est le dernier du premier siècle de notre ère, à savoir, NERVA, puisque le nom latin est NERVIACUM.

NERVIEUX, est un village de la rive gauche de la Loire situé à l'extrémité nord de la Plaine du Forez, dans une riche plaine, déjà vallonnée, aux nombreux pâturages et aux bois où abondait naguère le gibier, devenu aujourd'hui plus rare, à raison du passage de l'autoroute, du remembrement et, du nouveau mode de culture (destruction des haies, arbres et fossés, prolifération d'insecticides et de pesticides).

La seigneurie de NERVIEUX fut d'abord la propriété des PAGAN, au début du XIIème siècle.

Ensuite, des SAINT VERIN ou VERAIN, aux XIIème et XIIIème siècles. Hugues de SAINT VERIN, vivant en 1153, est mort avant 1240, époux d'HELVIN.

Son fils puîné Hugues époux d'Elisabeth des NOYERS, vivait encore en 1247. Il avait succédé à son frère Geoffroy.

Les de SAINT VERIN la vendirent à Jean d'ARCY; qui la céda en janvier 1288 à Gilles de SALVAING, chambellan du Comte de Forez .

En 1291 l'unique héritière Béatrice de SALVAING, fut mariée à Guillaume FLOTTE, seigneur de REVEL, qui rendit hommage en 1316 du Château de NERVIEU, du fief de THORENT, et de la maison forte de FORIS. Mais, d'une deuxième union Gérard de ROUSSILLON eut deux fils, Robert seigneur de VEAUCHE et Girin qui fut commandeur de VERRIERE (près de SAINT GERMAIN LAVAL).

On ignore comment après avoir appartenu à la famille FLOTTE, le château de NERVIEU et la maison de FORIS (près de MONTBRISON) retournèrent aux héritiers des seigneurs de ROUSSILLON. Il est certain, néanmoins qu'Aymard de ROUSSILLON, seigneur d'ANJOU en Dauphiné en était possesseur, quand un ordre du Roi fit raser ces deux demeures féodales en l'année 1350.

L'histoire du Dauphiné rapporte les faits qui se dégagent de cette destruction :

Dans un différent survenu entre Aymard de ROUSSILLON, seigneur d'Anjou et quelques habitants de LYON, plusieurs de ces derniers qui portaient des noms illustres

  • Comment est née la Foire de Grénieux

Historique foire du 20 mai

Imprimer E-mail